jeudi 20 juillet 2017

L'essentiel de Frédéric Marcou

C'est une nouvelle fois via le site SimPlement que j'ai eu le plaisir de relire une oeuvre de Frédéric Marcou, auteur auto-édité. L'essentiel est une anthologie sur ses dix ans d'auteur (2005-2015).

Voici le résumé :

"Ce livre reprend les autres livres déjà parus, c'est le meilleur de ce que j'ai fait auquel j'ai rajouté des inédits, plus quelques dessins originaux."



Mon dernier article était une chronique concernant un recueil de nouvelles sombres du même auteur. J'avais moyennement aimé ma lecture, car selon moi certaines nouvelles n'étaient pas assez élaborées.

Pour cette lecture ce fut totalement différent, n'étant pas du tout amatrice de poésie, j'ai tout d'abord eu un peu peur de me lasser et en fin de compte j'ai beaucoup apprécié découvrir ce genre.

Cette anthologie nous transporte à travers des poèmes et des nouvelles dans l'univers de l'auteur, sa vie, ses amours, son ressenti sur divers sujets... Une profonde sincérité émane de sa poésie, de ses différents écrits.

C'est écrit en toute simplicité, c'est fluide, ça se lit vite et ça nous plonge dans la vision de Frédéric Marcou que j'ai trouvé parfois très émouvante et d'autres fois très drôle.

Il nous embarque aussi dans son métier d'auteur, et quel métier !

Je ne regrette pas ma lecture, c'est pour moi une lecture idéale pour la saison. Je le recommande bien entendu à ceux qui aiment la poésie mais aussi à ceux qui comme moi ont un peu peur de lire ce genre, n'attendez plus !

Ce recueil est disponible sur ce lien.

mercredi 5 juillet 2017

Voyage au pays de l'envie de Frédéric Marcou

Voici mon avis sur le recueil de nouvelles, Voyage au pays de l'envie de Frédéric Marcou. C'est un recueil aux nouvelles sombres, mêlant la réalité à l'imaginaire, avec une petite pointe de noirceur et parfois d'humour.

Voici le résumé :

Ceci est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l'imagination et à l'imaginaire.

Destiné à un large public, il sera certainement plus particulèrement apprécié des adolescents.





Tout d'abord, j'ai apprécié les thèmes que l'auteur aborde.
Ce mélange fantastique parfois presque onirique, nous transporte dans un monde à la fois bien réel mais tellement étrange.

Frédéric Marcou aborde la fin de vie avec noirceur, souvent de manière tragique.

Sur les cinq nouvelles, ma favorite reste la première, "Il ne vous reste plus qu'à signer" que j'ai trouvé très réussie. C'est l'histoire d'un petit garçon qui se trouve être la réincarnation de l'auteur lui même. J'ai trouvé cette nouvelle bien élaborée, bien travaillée et avec un bon suspens.

La seconde nouvelle "Damnation" m'a particulièrement plu aussi, tant par l'étrangeté que par le mystère et le stress dont elle émane.
Il s'agit là d'un homme poussant indéfiniment un chariot, il pense être en enfer mais il ne sait plus vraiment qui il est.
L'auteur précise au début de la nouvelle, que celle ci était à la base un roman. Je pense que j'aurai préféré lire cette histoire sous la forme d'un roman tant l'histoire est complexe et fascinante.

Les trois autres nouvelles, "Rêve impromptu", "Homo Sapiens Sapiens Neandertalis" et "Une autre forme de mort" étaient intéressantes aussi mais pas assez développées à mon goût.
Je les ai trouvé trop courtes, trop brèves, parfois allant droit au but sans laisser le temps au lecteur de s'imprégner de l'environnement, de l'intrigue.

Le thème et les histoires restent néanmoins captivantes mais il manque selon moi un petit quelque chose.

"Rêve impromptu" parle d'un homme pensant être un sorcier et faisant parti d'un monde où une religion d'Etat domine la population.
"Homo Sapiens Sapiens Neandertalis" nous parle d'une jeune femme, Bettina qui travaille dans le domaine de la science, elle fera une découverte surprenante qui bluffera ses collègues une découverte tellement importante pouvant changer l'Histoire de la physique mais tous n'ont pas les mêmes sincères ambitions...
"Une autre forme de mort" parle d'un voyage astral particulier. Des souvenirs qui s'écoulent dans les derniers instants d'un homme.

Il est vrai que ces nouvelles pourraient plaire à des adolescents, les histoires sont courtes et fluides à lire.

Voici le lien où acheter le recueil.

lundi 3 juillet 2017

En un rien de tant de Laurent Hunziker

Voici mon avis sur le très beau En un rien de tant de Laurent Hunziker, auteur auto-édité qui m'a envoyé son livre via la plateforme Simplement Pro.
C'est un récit de vie, l'histoire d'un homme comme tant d'autres.

Voici le résumé :

Paris, un homme meurt d'une crise cardiaque à la Porte d'Orléans en allant prendre son métro pour se rendre à la Fnac en début d'après-midi.
Le roman retrace un peu sa vie, imagine, avec des anecdotes réelles vécues par l'auteur, son parcours avant d'en arriver là, quelques-uns de ses souvenirs, de ses voyages, ses aventures, son appartement désormais silencieux où son chat l'attend. Le vide qu'il laisse. Le monde qu'il quitte sans y être préparé. 

Un essai sur la fatalité, la fragilité de la vie dont il faut profiter intensément avant qu'elle ne s'arrête, n'importe où, n'importe quand... et se transforme en rien: En un rien de tant!





C'est une histoire très douce, malgré le sujet dont elle parle.
La mort, qui touche subitement un homme qui n'en avait pourtant pas fini avec la vie, avec les aventures. Car sa vie fut une aventure, un voyage à travers le monde, des relations humaines, une vie tout simplement.
L'auteur nous transporte de Paris à Londres, de La Nouvelle Orléans au Laos, de Montréal à New York... Les descriptions sont belles, détaillées, si réelles. En tant que lecteur, on voit bien que l'auteur raconte là ses propres anecdotes tant la véracité se ressent.

Le protagoniste, Louis, est un homme très touchant, un homme bon, qui vit un peu malgré lui. Il ne vit pas spécialement la vie dont il a tant rêvé mais il vit, et c'est là l'essentiel. Son coeur est brisé mais il survit tant bien que mal à travers ses nombreux voyages et ses nombreuses rencontres.

L'auteur nous ramène dans une réalité qui nous concerne tous, cette mort qui peut survenir à tout instant...
Le regard des autres face à cet évènement, la vie qui continue, qui ne s'arrête jamais vraiment.

J'ai aimé cette histoire si terre à terre, si vraie. Laurent Hunziker a une très belle plume, presque poétique, on sent également que l'auteur est très cultivé, on retrouve de belles références littéraires et musicales dans son roman.

C'est un livre qui se lit facilement, il y a quelques longueurs parfois, mais la lecture reste fluide.

Je recommande cette lecture à tous, car c'est un essai qui parle de la vie, et de ses conséquences. Un livre qui pousse à la réflexion et qui en touchera plus d'un.

Voici le lien pour vous le procurer.

lundi 26 juin 2017

L'innocence d'un enfant de Julien Rigottier Gois

C'est avec plaisir que j'ai accepté de lire L'innocence d'un enfant que Julien Rigottier Gois m'a très gentiment envoyé.
Au vu du résumé, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, j'ai plongé dans ce livre tant énigmatique.

Voici le résumé :

Emilie, enfant de Tahiti... "... L'histoire d'une jeune femme solaire. De mystérieux évènements, des voyages lointains... " "... Aborder un tel sujet est important, les personages poussent le bouchon loin et c'est assez inédit de les présenter comme des héros positifs... Notre moralité est prise à partie et c'est bien."... a grandi en France. Entourée de l'amour de ses parents adoptifs, elle a réussi de brillantes études de médecine. Le hasard d'une rencontre fait ressurgir de biens sombres souvenirs. Emilie trouvera la voie, qui la ramènera vers ses douces îles du pacifique.


Ce roman m'a profondément touché.
Il touche un sujet sensible dont on ne parle pas assez. Ces monstres qui s'attaquent à des êtres innocents, cette passivité qu'a la justice dans certains cas... m'ont rendu hors de moi.
Etant maman, je ne pouvais qu'être bouleversée.
Je ne dirai pas que c'est un livre facile à lire dans le sens où c'est un sujet particulièrement dur à traiter.

Cependant, l'auteur le traite avec brio. Julien Rigottier Gois nous épargne les détails sordides, il va droit au but et c'est ce qui m'a plu.
La protagoniste Emilie, est très courageuse, elle affrontera ses souvenirs douloureux avec la plus grande vaillance. Elle est également très bien entourée, ses ami(e)s la soutiendront, sa mère aussi et elle découvrira une association ayant pour but la défense contre ces monstres qui changera le courant de sa vie.

J'ai été très surprise par la tournure de l'intrigue, en tant que lecteur/lectrice, on se pose tout un tas de questions, sur le bien ou le mal, sur l'idée de vengeance et j'ai trouvé cela très bien recherché de la part de l'auteur.
Il maitrise son histoire, et change un peu les codes. Nous avons affaire à des personnages qui n'ont aucune pitié, vont-ils trop loin ? C'est ce que l'on se pose comme question pendant toute la lecture.
Mais au vu des actes de ces criminels, on ne peut que ressentir une certaine envie de les voir payer les horreurs qu'ils ont commis.

Ce livre m'a poussé au plus loin dans mes retranchements. Et c'est ce qui fait qu'une lecture est "réussie" pour ma part.
Julien Rigottier Gois a su mêler l'histoire pesante et délicate aux descriptions sublimes de Tahiti, des îles du pacifique qu'Emilie finira par retrouver. De cette manière, l'auteur apaise le lecteur.

Sa plume est très fluide et efficace, il n'y a pas de longueurs, les chapitres se lisent rapidement et tout est dans la simplicité, ce qui rend la lecture plus facile de par son sujet.
Les descriptions sont très belles, on voyage de Paris à la Normandie, puis enfin jusqu'aux îles.

Cette lecture m'a clairement fait sortir de ma zone de confort, et m'a fait beaucoup réfléchir.

Merci à l'auteur pour cette découverte originale, je recommande cette lecture à celles et ceux qui cherchent un sujet fort qui nous donne l'envie de combattre.

Voici le lien disponible si vous souhaitez vous lancer.

samedi 17 juin 2017

Emma de Sylvia Kunst

Voici mon avis concernant Emma, une nouvelle du genre thriller d'une auteure auto-éditée.
Sylvia Kunst m'a contacté via la plateforme Simplement Pro afin de lire sa nouvelle.

Voici le résumé :

Emma vit seule dans son chalet niché au coeur d'une forêt immense.
Elle s'y consacre pleinement à sa passion première, l'écriture.

Un beau jour, elle tombe sur une trappe la menant au sous-sol de son habitation dans lequel se terre un terrible secret.

Confrontée à l'horreur, Emma parviendra-t-elle à faire montre de sang-froid afin de dénouer ce qui se trame dans sa propre demeure, au risque de perdre pied.



Tout d'abord, cette nouvelle m'a beaucoup rappelé le film Pas un bruit sorti en 2016 sur Netflix.
Emma n'a strictement rien à voir avec le personnage principal du film mais l'ambiance de celui-ci est presque identique à celle de la nouvelle.

Une atmosphère pesante, chargée en suspense, et qui nous plonge littéralement dans l'angoisse que ressent l'héroïne.

Le chalet dans lequel vit Emma est perdu au milieu des bois, et l'on apprend au fur et à mesure de la nouvelle, le passé plus qu'inquiétant qui entoure l'héroïne et son chalet.
Les bruits étranges qu'elle entend alors qu'elle est seule nous font penser au pire.
Le stress monte au fil des pages, et j'ai fini d'une seule traite cette nouvelle tant je voulais savoir ce qui allait arriver à cette pauvre Emma.

Mais les apparences sont souvent trompeuses...

Sylvia Kunst a une écriture fluide et agréable, on est rapidement absorbé par l'intrigue.
Elle a su garder le mystère à son comble jusqu'à la toute fin.

J'avais vraiment l'impression de regarder un court métrage effrayant.

Ayant une préférence pour les romans en général, j'ai en premier lieu pensé que j'aurais préféré que l'histoire soit sous forme de roman plutôt que sous forme de nouvelle. Mais après réflexion, l'intensité du mystère et de l'angoisse pour ce genre d'intrigue est nettement plus palpable sous forme de courte nouvelle.

Je recommande cette lecture à tous les habitué(e)s du genre, voici le lien disponible pour vous la procurer.

mercredi 7 juin 2017

Alter Ego - Au-delà des apparences de Sélène Derose

 J'ai l'honneur de chroniquer en avant première Alter Ego - Au-delà des apparences de Sélène Derose, une auteure indépendante qui m'a contacté afin de lire son roman dont le genre Thriller/Fantastique/Psychologique m'a tout de suite intéressé. Ce mélange est la parfaite combinaison pour me plaire. Sa sortie est prévue pour le 16 juin 2017.

Voici le résumé :

 "Nous faisons partie de ce monde et ce monde fait partie de nous. Mais tout comme nous ne nous connaissons pas toujours nous-même, nous ne connaissons pas parfaitement le monde."

Niya Clark, sérieuse et réservée, vient tout juste d'achever ses études supérieures avec une idée précise de son plan de vie. Mais tandis qu'un nouveau pan de celle-ci commence, et pas des moindres à ses yeux, un évènement va bouleverser son équilibre.
Tout au long de son périple pour le retrouver, Niya, en proie au doute, sera amenée malgré elle à remettre en question ses certitudes les plus profondes jusqu'à sa vision d'elle-même.

Déjà vu ou presque, pensez-vous ?
Pas sûr. Apprêtez-vous à progresser avec elle au-delà des apparences et de la vraisemblance...




Si vous avez envie d'une lecture qui ne vous laisse aucun répit, qui vous emmène dans un univers mystérieux où l'irrationnel côtoie la réalité, ce roman est fait pour vous !

Alter Ego, Au-delà des apparences est un véritable page-turner.

Pendant ma lecture j'étais littéralement plongée dedans, l'avenir et les mésaventures de Niya Clark embarque le lecteur dans un suspens progressif et une ambiance psychédélique inédite pour ma part.

L'intrigue se déroule aux Etats-Unis vers Chicago, l'auteure y décrit parfaitement les paysages et nous sommes absorbés dans un décor que j'ai trouvé superbe.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Niya, cette jeune femme très posée, qui contrôle parfaitement sa vie et qui du jour au lendemain va tout voir basculer et perdre ce "contrôle" auquel elle tient tant.
J'ai imaginé un tas de choses concernant la conclusion, sans jamais voir juste. Sélène Derose a une imagination débordante et sait mener son lecteur par le bout du nez. Ce que en tant que fan de thrillers et de mystères, j'ai fort apprécié.

J'ai aussi trouvé ce roman très touchant et bouleversant particulièrement dans l'attitude que Niya adopte face à ce qui la hante. 
Nous sommes vraiment confrontés à cet Alter Ego étrange, qui pousse la protagoniste au bout de ses croyances, de sa raison, et qui démontre que la science n'a pas toujours la solution.
J'ai trouvé les autres personnages fascinants. Ils ont tous un caractère atypique, et certains d'entre eux se dévoileront bien énigmatiques au fil du roman.
Ces personnalités parfois indéchiffrables ne feront qu'amplifier cette curieuse atmosphère qui entoure l'héroïne.

Ce livre détient une très belle morale, que je vous laisserai découvrir par vous même si vous le lisez.
Une morale juste qui nous concerne tous au plus profond de nous-même.

La plume de l'auteure ne m'a pas laissé indifférente, son écriture est si fluide, et en même tant si riche que la lecture en est encore plus agréable.

J'ai également lu son recueil de contes, "Quêtes, d'ombre et de lumière" (Les récits Sélénites) que j'ai aussi beaucoup aimé, toujours de genre fantastique, et chaque conte possède sa propre morale, son propre message.
Le style de l'auteure s'y porte aussi très bien. La manière dont Sélène Derose conte ses histoires, m'a personnellement fait penser aux récits qui se racontent au coin du feu tard le soir.

Je remercie Sélène de m'avoir très gentiment envoyé son livre, c'est une personne avec qui ce fut une joie de converser, une auteure passionnée dont le travail est édifiant. Je suis ravie de faire partie des premier(e)s lecteurs/lectrices officiels de ce roman. 

Je lui souhaite beaucoup de réussite, réussite qu'elle mérite largement.

Avant la sortie d'Alter Ego - Au-delà des apparences le 16 juin 2017, l'auteure partage chaque jour une bribe de son roman sur sa page Facebook, ainsi que sa page Twitter.
Cela peut vous permettre d'en savoir davantage sur l'intrigue.

Cette lecture m'a davantage ouvert les yeux sur le fait que l'on peut trouver de véritables pépites chez des auteur(e)s indépendant(e)s

Je vous recommande évidemment cette lecture si ces genres vous sont familiers ou que vous êtes à la recherche d'une lecture saisissante, vous ne serez pas déçu(e)s.

( Update du 16/06/2017 : le livre est enfin disponible sur ce lien )


dimanche 21 mai 2017

La morte amoureuse de Theophile Gautier


 "Vous me demandez, frère, si j'ai aimé; oui."

Ainsi démarre ce somptueux roman. La morte amoureuse de Théophile Gautier est un classique, fantastique et gothique.

Voici le résumé :

Le vieux Romuald raconte à un autre ecclésiastique qu'il nomme "frère" les faits étranges qui ont suivi son ordination. Alors jeune moine d'une cure de campagne, il vit une expérience troublante : le jour il est homme d'église, la nuit il est un jeune seigneur de Venise. Cette existence bicéphale prends sa source avec la rencontre de Clarimonde, une courtisane sur laquelle courent les plus sordides rumeurs. Frère Sérapion met en garde Romuald : il ne doit pas se laisser tourmenter par une goule, un vampire qui n'a d'autre volonté que de l'éloigner de Dieu. Mais la fascination qu'elle exerce sur lui est telle qu'il naît entre eux un amour plus fort que la mort. Un amour qui permit à Clarimonde de revenir d'un endroit "Sans Soleil ni Lune" pour rejoindre son aimé. Pour Romuald tout est de plus en plus confus. Il ne sait qui, d'entre le prêtre ou le gentilhomme, est l'identité chimérique. Mais un soir, il découvre que Clarimonde le drogue pour qu'il s'endorme profondément de façon à ce qu'elle le pique de son aiguille en or ; et puisse se nourrir parcimonieusement du sang vermeil de Romuald. Violemment encouragés par Sérapion, ils vont chercher tous deux la tombe de Clarimonde dans le cimetière de la commune. Trouvant l'emplacement du cercueil, le vieil abbé Sérapion n'hésite pas à la profaner. La belle courtisane y gît, blanche mais fraîche, sereine, un filet de sang coulant de ses lèvres. Saisi d'une rage folle, Sérapion exorcise la morte dont le cadavre se disloque en un tas de " cendre et d’os ". Romuald conclura son récit par cette phrase : « Ne regardez jamais une femme, et marchez toujours les yeux fixés en terre, car, si chaste et si calme que vous soyez, il suffit d'une minute pour vous faire perdre l'éternité. »





Romuald, un prêtre âgé de 60 ans, raconte à un ecclésiastique sa mystérieuse expérience qu'il a vécu plus jeune. Avant de devenir prêtre, Romuald était voué à la foi. Rien ne le perturbait dans sa croyance, il croyait ferme en son destin de prêtre et rêvait de faire la messe. Sa vie n'était que foi en l'église catholique. Mais le jour de son ordination, il fait une étrange rencontre dans l'église. Une belle jeune femme apparaît et il est soudainement épris de celle ci. Il en tombe fou amoureux et une réelle obsession pour elle le domine. Cependant bien que l'envie de devenir prêtre lui échappe tout à coup, il n'arrive pas à dire non. Il devient donc prêtre.
C'est en sortant de l'église qu'une main glacée l'agrippe et lui dit : "Malheureux ! Malheureux ! Qu'as tu fais ?"

C'est ainsi que tout démarre, en tant que lecteur nous ne savons jamais si le personnage principal rêve ou vit réellement cette aventure mystique. Le narrateur lui même en doute.
La belle Clarimonde est une terrible tentatrice et Romuald ne sait plus où donner de la tête tant sa foi et son attirance pour cette femme se confrontent. Il se demande même si elle est un ange ou un démon.
Une nuit, il est appelé afin de réaliser les derniers sacrements sur le corps d'une femme qui n'est autre que celui de Clarimonde.
Il a toujours l'impression qu'elle est en vie et le doute le hante tant son attirance est profonde. C'est alors qu'il l'embrasse et la ramène ainsi à la vie.
Mais il se réveillera fiévreux et se demandera si tout cela n'était qu'un rêve...
C'est ensuite qu'il apprendra qui est réellement Clarimonde et tous les mystères et secrets qui l'accompagne.

J'ai beaucoup aimé ma lecture, étant adepte de livres gothiques, je ne pouvais qu'être conquise.
Ce livre dépeint parfaitement l'image qu'a l'église de la femme à l'époque. Une image de femme tentatrice dont il faut impérativement éviter le regard. Le surnaturel qui se mêle à l'intrigue nous plonge dans un univers angoissant et terriblement glaçant.

Ce livre est un classique du genre, et la plume de Théophile Gautier est si belle, son vocabulaire si riche, qu'on ne peut sortir indifférent de cette lecture.

Où acheter ce livre :
https://www.amazon.fr/dp/B008U7VRHA/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1